NOTRE MANNE

 LE MANIOC

PLANTE AUX MULTIPLES FACETTES

Le manioc est extrait d'un arbuste vivace de la famille des Euphorbiacées, originaire d'Amérique du Sud, qui peut mesurer 2 à 3 mètres de haut. La couleur des tiges et la forme des feuilles changent en fonction des variétés.

Il y a deux sortes de manioc : le manioc amer et le manioc doux. Le doux est consommé au moment où il est arraché. Il faut choisir alors des racines très jeunes. Les africains préfèrent cultiver le manioc amer, car son rendement est plus élevé. Le manioc amer non consommable - hétérosides cyanogènes - Le manioc amer  sans préparation adéquate peut créer des problèmes de santé. parce que le manioc contient en effet des glucides cyanurés toxiques qui sous l'effet d'une enzyme se transforme en acide cyanhydrique. La cuisson des tubercules de manioc les rend consommables. Le manioc mal cuit, en particulier lors de la friture, peut entraîner la mort.

Les feuilles de manioc sont également consommées avec du riz - "riz-feuilles" - , au Congo et en RDC sous le nom de mpondu " ngunza " ou " ngoundja " en République Centrafricaine, et aux Comores sous le nom de mataba. La consommation de feuilles mal boullies peut être mortelle  toujours à cause de la présence des traces de cyanure.  Les jeunes feuilles de manioc sont consommées après une longue ébulition. Le mpondu est riche en protéines, en vitamines A, C et PP.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site